Zoom Out

Dans l’œil du collectionneur n° 1:Le grand échangeur (Gerard Potterton, 1968)

Plus près du cabinet de curiosités que du panthéon, la série “Dans l‘œil du collectionneur” de Zoom Out propose des films hors normes dénichés en dehors des grandes archives et cinémathèques par nos collaborateurs et collaboratrices.

Titre: Le grand échangeur (Gerald Potterton, Québec, 1968)
Numérisation: Teagan Lance (Global Emergent Media Lab, Université Concordia)
Post-production : Olivier Godin
Durée : 11 min. 17
License: Creative Commons (CC) BY-NC-ND

Une sélection de Louis Pelletier (Cinémathèque québécoise & Groupe de recherche sur le cinéma éducatif, industriel et de commande canadien, Université Concordia).

“Gerald Potterton participe entre 1965 et 1968 à la production à deux films mettant en scène la traversée d’espaces hétéroclites par des personnages flegmatiques prenant place à bord de véhicules hors-normes. Il réalise d’abord pour l’Office national du film du Canada The Railrodder, un court métrage montrant Buster Keaton filer à travers les grands espaces canadiens perché sur une draisine. Il contribue ensuite à quelques séquences du Yellow Submarine de son ami George Dunning, dans lequel les Beatles traversent la mer du temps, la mer de la science et la mer des monstres.

Le grand échangeur, un film de commande réalisé par Potterton en 1968, met en scène des personnages visiblement épuisés par tous ces déplacements. Le film vante en effet les multiples espaces et agréments de la nouvelle Place Bonaventure de Montréal, dans laquelle Potterton a installé son studio, et où les gens d’affaires peuvent tenir des expositions et rassemblements leur évitant bien des déplacements. Le film se démarque par son ton facétieux, de même que par le modernisme des séquences animées par Ron Tunis, qui tire des effets pour le moins intéressants de l’approche minimaliste déterminée par le peu de moyens de la production.

Cette copie numérique a été produite à partir d’une copie 16 mm de la collection du Groupe de recherche sur le cinéma éducatif, industriel et de commande canadien de l’Université Concordia. Le travail de numérisation a été mené par Teagan Lance (Global Emergent Media Lab, Université Concordia), et le travail de postproduction par Olivier Godin.” (Louis Pelletier, 2020)

animation   archives   capitalisme   consommation   film industriel   film orphelin   montréal   place bonaventure   sponsored film